A propos des signes dénonciateurs de la pédérastie et de leur critique expertale…

G. Bachelard . « L’instrument de mesure finit toujours par être une théorie et il faut comprendre que le microscope est un prolongement de l’esprit plutôt que de l’œil »1

Pr. L-M. Villerbu,

ICSH/R2/2006

De la complaisance naturaliste chez A. Tardieu (1818-1879) à propos des signes dénonciateurs de la pédérastie et de leur critique expertale au XXIe siècle.

Au travers

Introduction

Ce travail d’épistémologie et de clinique expertale prend source dans deux Pôles Ressources « Déviances, délinquances et sexualités » et « Ethique » de l’Institut de Criminologie et Sciences Humaines de l’Université de Rennes 2. Et plus particulièrement dans le contexte des recherches du laboratoire de Cliniques Psychologiques, psychopathologie et Criminologie. Il naît d’interrogations cliniques sur la construction du lien social et de ses avatars vus par la biais des comportement sexuels déviants et ou délinquants, dans un contexte d’enquête de terrains d’une part, de pratiques expertales d’autre part, c’est à dire d’études dont une partie non négligeable est destinée à produire des données de référence pour un ensemble de décisions ou de préconisations judiciaires. Des données qui, qu’on le souhaite ou non, prennent valeurs de preuves2 au moins consensuelles et toujours susceptibles d’être menées en contradiction. C’est là le fait même d’une décision inscrite dans un débat social ou judiciaire et dans toute controverse scientifique qui ne pose pas en dogme ses référents fictifs. Lire la suite

La Compulsion de punir 

Tony Ferri publiait en 2015 « la Compulsion de punir ». Il m’en avait demandé une post face, confiant la Préface à R. Schérer qui avait écrit « La fin d’une illusion ».

Je lui avais répondu sous forme de deux textes, l’un sur un Pari, l‘autre sur sa composition. Ce sont ces deux textes qui sont présentés, ci-dessous.

Tony Ferri, La compulsion de punir, L’Harmattan, 2015. Tony Ferri La compulsion du punir, post face, fin

Un pari : la peine à la recherche de rationalités anti compulsives.

Le travail de T. Ferri illustre et est exemplaire de cette suite incessante de recherches sur les intentions organisatrices de la peine et des acteurs de la peine. La peine est vue du côté de celui qui la donne, l’exerce et parfois, peu, du côté de celui qui la subit. Lire la suite

Le harcèlement dans tous ses états ……

Le terme est devenu familier. Il a une généalogie et fait notre histoire contemporaine. Il bouscule, oblige à voir, identifier, décider et agir. Pas un domaine de nos fonctionnements sociaux qui n’en soulève les dégâts psychiques et sociétaux. Il y a lieu d’examiner ses motifs et ses retombées, plus précisément, par une analyse psycho-criminologique. Il sera fait état des travaux des membres de la SBPCPV.

TELECHARGER l’affiche et les renseignements.

Intervenants :
Loïck Villerbu : Psychologue, président de la SBPCPV, Pr émérite.
Georges Fournier : Juriste, Spécialiste en droit pénal, Pr émérite Rennes 1.
Pascal Pignol : Psychologue, cellule de victimologie générale, CH Guillaume Régnier
Guillaume Crublé : Psychologue clinicien.
Emilie Mouterde : Psychologue clinicienne.

Entretien Psycho-Criminologique (7), TIDC, Psycho-Criminologie et médiations projectives.

À propos du TIDC, le Test d’Intégration Différentielle des Conflits. Modèle IDC

Entretien avec L-M Villerbu

Q. : C’est à partir du PF de S. Rosenzweig que vous avez inventé le TIDC. Parlons de votre invention du TIDC. Comment le situez-vous aujourd’hui dans le développement de vos recherches en psycho-criminologie ?

R. Reprenons les dernières notes de 2014. Elles mettaient en perspective les travaux commencés en 1965 et soutenus en thèse d’état en 1969. Bien avant que l’orientation Psycho-Criminologique ne me devienne dominante dans le parcours universitaire et scientifique. D’abord identifiée en Forme revissée du PF de Rosenzweig, l’appareil a reçu s’est définitivement fondé en 1993 lors d’un congrès des Méthodes Projectives, à Lisbonne. Lire la suite

Expertise Psychologique/Expertise Psychiatrique : comment traiter de leur différence ?

Entretien Psycho-Criminologique (6) Expertise Psychologique/Expertise Psychiatrique : comment traiter de leur différence ? Quelles perspectives pour l’expertise psychologique ? Projets pour un renouvellement expertal.

Q. le 16 mars 2017, à Angers, vous avez participé à la Réunion de la Société Confluences Pénales de l’Ouest. La thématique de votre table ronde, de cette journée, portait sur l’Expertise du mis en cause, à coté de Principes directeurs de L’expertise pénale, L’expertise du condamné, L’expertise de la personne physique victime, L’expertise de la personne morale victime. Lire la suite

Entretiens psycho-criminologiques (3), avec Pascal Pignol.

Entretiens psycho-criminologiques (3), avec Pascal Pignol, septembre 2016. Perversions narcissiques et emprises conjugales : une approche psycho-criminologique (agressologique et victimologique)

Notes : P. Pignol va développer en 5 entretiens son expérience et sa conceptualisation des contextes conjugaux violents.

  1. Nommer, identifier, mots valises et malentendus
  2. Un objet ni complice ni passif
  3. La relation d’emprise, une formation en trois temps
  4. Emprise, phénoménologie et processus de l’espace-temps conjugal
  5. Déni, Défi et structure paritaire.

Lire la suite