Violences Conjugales, contextes et interventions, un renouvellement rationnel des doctrines.

Effets des crises de légitimité des intervenants sur les Violences conjugales et les contextes conjugaux violents,

SBPCPV 03-2020 Effets des crises de légitimité, violences conjugales. L-M Villerbu

Préambule

Le virus, peut-on écrire, prospère sur la censure comme le harcèlement ne tient qu’au silence dans lequel il est clos. La langue utilisée aujourd’hui pour décrire les violences en milieu conjugal et les acteurs comme les victimes de ces violences emprunte largement au vocabulaire des épidémies et pandémies : milieu toxique, personnes toxiques, confinement, etc.

Des pratiques et des intervenants en crise de légitimité sont rendus apparents par les résistances qui leur sont opposées : mises en cause, ou à l’opposé, les refus de faire appel à leurs conditions ? Contestation, revendication ou indifférence volontaire à leur endroit : chercher autrement une solution. Rendus à un anonymat contestation de leur présence commet réaménage-t-il leur légitimité ? On n’oubliera que ces propositions ne peuvent masquer la profonde délégitimé des acteurs santé/ justice/social… au cours de ces dernières années, et ayant donné lieu à toutes ces constructions dans les réseaux sociaux, constructions pour lesquels certains critiques ont parlé de tribunaux populaires. Ceux-là oblitérant le manque à comprendre des personnes victimes de violences en contextes conjugaux, ou en contexte de dépendance multiple. Lire la suite