FORMATIONS AU MODELE IDC

Intégration Différentielle des Conflits

  • Demande individuelle (dans le cadre de l’adhésion à la SBPCPV)
  • Demande de groupes institutionnels, hors adhésion. Deux possibilités (sur demande).

Formation au modèle IDC

  • Diagnostic
  • Guidance individuelle
  • Guidance en groupe

Public concerné

  • Psychologue
  • Binôme psychologue/ éducateur
  • Binôme psychologue/ CPIP
  • N. groupe de quatre à 12/15 personnes en formation.
  • Susceptible d’être, par la suite, formateur.

Temps de formation

  • Formation, deux fois deux jours, supervision 6 mois plus tard.
  • Formateurs, sessions de supervision renouvelée sur 12 mois, fréquence à discuter en fonction des lieux de travail.

Frais, Coût

  • Demandes individuelles : La formation se fait dans le cadre de la SBPCPVformation/Adhésion

Lieux de formation, selon la demande. Le lieu de la formation fait l’objet de discussion.

  • Demandes institutionnelles : Coût, Tarifs selon type de demandes.

Le modèle IDC, Intégration Différentielle des Conflits

Le modèle IDC, Intégration Différentielle des Confits, a donné lieu à deux propositions de dispositifs en psychologie, psychopathologie et anthropologie. Le travail psychologique guidance projective en situation) mis en jeu se dit psychagogie.

Le modèle est issu des travaux réalisés par S. Rosenzweig dans les années 1940/60 et qui ont donné lieu à une reformulation théorique par L-M Villerbu à partir de 1969 ; d’une théorisation psychobiologique centré sur le stress et la frustration (théorisation frustration/agression) vers une théorie axiologique des accommodations aux conflits intersubjectifs ou interpersonnels. Ces travaux ont été proposés dans une reformulation générale des dispositifs projectifs, Psychopathologie Projective (1993) et des pratiques psychologiques envisagées du point de vue phénoménologique (1993, Psychologues et Psychothérapeutes. Sciences et techniques cliniques en psychologie). Des travaux, permis par cette réécriture, a émergé une autre analyse clinique en entretien d’accompagnement ou thérapeutique : la guidance projective, modèle psycha-gogique à l’origine du second dispositif permis par le modèle. Il été régulièrement l’objet d’une formation l’Université de Rennes, 2 entre 1974 et 2011 ; s’est enseigné ou a fait de l’objet de communications nationales et internationales (Argentine, Portugal, etc.).

Ces deux dispositifs sont particulièrement intéressants avec des personnes en conflits manifestes avec les règles et les lois, en conflits d’intérêts dans des situations de vie quotidienne. Les résultats sont aisés à communiquer en vue d’un accompagnement ou de prise de décisions.

Test d’Intégration Différentielle de Conflits

Diagnostic Psychologique sous deux formes : diagnostic de structure (organiseur psychique) /diagnostic de vulnérabilité (projets rendus impossibles en l’état).

l’élaboration d’une Formule Existentielle, FE. Celle-ci est un organiseur psychique. Il permet de mettre en évidence les normes idiomatiques clés d’une personne, avec leur économie psychologique (les tendances types au changement et vers quels changements) et les recherches de solutions à l’occasion de conflits mettant en cause un projet en cours. Les vulnérabilités psychiques intra organiseur deviennent plus apparentes.

l’élaborations de vulnérabilités situationnelles différenciées. Objet : des projets rendus impossibles et qui exigent un autre positionnement. En proposant quatre types de situations bien différenciées en termes de conflits interpersonnels, le TIDC permet l’analyse des productions situant les pôles de vulnérabilité. La catégorisation des situations rend possible l’identification de ces vulnérabilités dans l’ensemble sériel des situations proposées. Normes et valeurs remises en cause, ce qu’il en est fait, sont rendus perceptibles, identifiables.

Travail IDC accompagnement et changement

Le travail se fait à partir des situations-BD qui sont alors déconnectées de la présentation test. Selon les objectifs plusieurs variations sont possibles.

Chacun organise une série (un ensemble cohérent) sur la base d’une démonstration ou illustration référentielle dont les fondements sont ensuite discutés en groupe.

Ce peut être aussi au groupe qu’est donnée la consigne de construire, en commun un même ensemble cohérent, sur la base des images proposées ou d’autres à venir.

Ce travail a fait l’objet d’un enseignement en 2016, à destination des psychologues, A. Pénitentiaire, ultra marins.

La formation de formateur ou d’usager du Modèle. Principes d’analyse du fonctionnement groupal, principes de reformulation des questions soulevées, dans le groupe et par rapport à chaque participant engagé.

Toute proposition de formation ou d’intervention peut être adressée avec la mention villerbu-crimino.fr